bien vivrerecettes

Réduire le plastique c’est possible

By 14 octobre 2019 No Comments

Il est possible de réduire significativement sa consommation de plastique. Avec quelques efforts, je dirais qu’on peut réduire jusqu’à 80% de sa consommation de plastique.

Dans cet article, découvrez comment réduire vos emballages plastiques par secteur de consommation :

  • les produits alimentaires
  • les déjeuners à emporter
  • les produits cosmétiques
  • la buanderie
  • les produits d’entretien pour la maison

Chaque effort est bon à prendre. Mon conseil : commencez par ce qui est facile à mettre en place pour vous au départ. Cela demande un changement de consommation et d’habitudes, et donc de vous préparer. Prévenez votre entourage et incluez votre famille pour que cet effort devienne participatif. Prenez soin de leur expliquer vos motivations personnelles, pour la planète et pour les océans.

1ère étape : les produits alimentaires

 

1. Se préparer avant d’aller faire ses courses ! Certes cela nécessite un peu d’organisation pour les citadins qui ont l’habitude de faire leurs courses à la dernière minute. Et pourtant, vous gagnerez du temps à planifier vos courses pour la semaine et vous ferrez des économies en évitant d’acheter des produits sur-emballés !

Pour faire vos courses, prenez avec vous :

  • un sac de course (ou un panier) : fini les sacs plastique (ou papier) à usage unique dont la durée de vie ne dépasse pas quelques minutes.
  • des sacs à vrac pour les céréales, féculents, graines, oléagineux, et pour les fruits et légumes. On trouve de plus en plus de vrac dans les supermarchés.
  • des boîtes (ou bocaux) pour acheter vos fromages, viandes, poissons directement chez le fromager, boucher, poissonnier.
  • des films alimentaires en cire d’abeille pour les fromages.
  • votre liste de course

astuces

  • DIY : faire ses propres sacs à vrac avec des chutes de tissus. Faire ses propres films alimentaires en cire d’abeille (ici).
  • Réutiliser ses nombreux tote bags, ses pots de confiture, etc.
  • S’équiper à La Maison du zéro déchet pour faire ses courses sans déchet plastique.

2. Acheter en vrac ses céréales, féculents, légumineuses, graines.

  • Préférer acheter de petites quantités.
  • Utiliser des bocaux ou pots en verre que vous recyclez, si possible bien hermétiques pour éviter le gaspillage et les mites alimentaires.

3. Acheter dans des magasins spécialisés, en venant avec sa boite ou son film alimentaire en cire d’abeille : fromages, beurre, viandes, poissons.

4. Acheter en vrac : épices, café, thé dans votre magasin bio s’il y a ou en magasin spécialisé. Pour les habitants du 9ème, Cœur de Nature offre en vrac une grande variété d’épices, de thés, tisanes, cafés en vrac, en plus des féculents, céréales, légumineuses, etc.

5. Préférer les fruits et légumes non emballés. Si le légume que vous recherchiez n’est disponible qu’emballé dans du plastique, remplacer ce légume par un autre.

2ème étape : les déjeuners à emporter

 

Les emballages à emporter contiennent pour la plupart du plastique. Même les boites ou les gobelets en carton sont recouverts d’un film plastique… Si vous avez l’habitude de prendre vos déjeuner à emporter, voici comment faire. Il vous suffira d’informer le commerçant que vous avez votre contenant.

1. Apporter sa lunch box, ses couverts et sa serviette. Ne pas prendre de bouteille en plastique avec la formule. Recyclez vos boites ou équipez-vous chez Altermundi.

2. Prendre une gourde. Les gourdes thermos sont une bonne option pour les tisanes l’hiver et l’eau fraîche l’été.

3. Thé et café à emporter : prendre sa propre tasse à emporter. On en trouve aussi chez Altermundi (travel mug).

3ème étape : les produits cosmétiques et la salle de bain.

 

1. Passer au savon, shampoing et dentifrice solides.

2. Acheter une brosse à dent en bambou.

3. Acheter des cotons démaquillants lavables et réutilisables.

4. Supprimer les produits que l’on utilise très rarement et ceux qui prennent la poussière dans la salle de bain (par exemple les nombreux vernis à ongles).

5. Faire ses propres huiles démaquillantes, huile de corps, etc.

Lire l’article Direction le zéro déchet dans la salle de bain.

4ème étape : la buanderie

 

Saviez-vous que la lessive est souvent très toxique ? En contact direct avec votre peau, les résidus sur votre ligne sont irritants. Le pire serait peut-être les lessives odorantes capables de polluer votre intérieur plus que le boulevard Magenta à l’heure de pointe….

C’est une bonne raison de passer à des produits plus naturels et éco-emballés, n’est-ce pas ?

1. Passer à la lessive L’Alchimiste. J’utilise personnellement la lessive en poudre qui est très bien. Sarah la fondatrice est élève à La Canopée et je suis fière de son parcours et de sa marque qu’elle a monté avec le coeur et ses convictions !

2. Supprimer l’assouplissant. Le remplacer par du vinaigre blanc si nécessaire.

3. Utiliser du percarbonate de soude pour garder le linge blanc (surtout pas de javel !).

5ème étape : les produits d’entretien pour la maison

 

1. Supprimer les innombrables produits d’entretiens emballés dans du plastique et très toxiques pour vous et l’environnement : la javel, le produit à vitre, le nettoyant pour le sol, etc. En plus, ces produits ont souvent des usages doublons.

2. Repasser aux traditionnels : vinaigre blanc, savon noir ou savon de Marseille, bicarbonate de soude. Lire l’article 3 ingrédients pour nettoyer toute la maison au naturel.

astuces

  • Laver la salle de bain, les WC, les éviers au vinaigre blanc. Découvrir la recette du nettoyant universel.
  • Laver les vitres, plans de travails vernis et sols (carrelage, parquet vitrifié) au savon noir.
  • Faire un flacon spray nettoyant (vitres, plan de travail vernis, etc.) : mélanger un peu de savon noir avec de l’eau chaude et votre nettoyant est prêt.
  • Pour les sols : mélanger un peu de savon noir avec de l’eau chaude. Ne se rince pas.
  • Utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé pour les joints noircis (une goutte sur une vieille brosse à dent).

les bonus

  • Papier toilette éco-emballées.
  • Sac poubelle biodégradable et compostable.
  • Eponges naturelles éco-emballées (sans plastique en somme).

Leave a Reply